FAQ – Foire Aux Questions

Vous allez certainement trouver la réponse à votre question !

Nous avons la réponse

Vous trouverez ci-dessous des réponses à vos questions. Il s’agit des questions qui nous reviennent fréquemment. Si d’aventure vous ne trouviez pas la réponse à votre question quant au programme CiTIQUE, au signalement des piqûres, à l’envoi des tiques piqueuses, à l’application Signalement Tique ou autre, n’hésitez pas à nous le dire à travers un petit message

Les tiques

Au secours ! Il y a des tiques dans mon jardin. Que faire ?

Pour diminuer le nombre de tiques dans son jardin nous vous conseillons la lecture de cet article écrit par Monsieur Cosson, co-fondateur de CiTIQUE et directeur de recherche à INRAE : https://theconversation.com/lyme-amenager-son-jardin-pour-se-proteger-des-piqures-de-tiques-80931
Vous y trouverez des conseils pour aménager votre jardin pour diminuer les tiques y présentes.

Il est toutefois important de suivre les bons gestes de prévention (le risque zéro n’existe pas), que vous trouvez dans notre section dédiée. Notamment, il est très important qu’une fois rentré du jardin, vous vous inspectiez très minutieusement, en passant partout la main sur la peau et en faisant attention à bien regarder dans les plis de la peau, dans les oreilles et leurs plis, parmi les doigts des pieds, sur le cuir chevelu…
C’est important de toucher, car les tiques peuvent être très petites et pas très visibles. Ces gestes sont à répéter le lendemain, pour détecter une éventuelle tique « échappée » au contrôle du soir et qui se serait gorgée pendant la nuit.

Je traite mon animal avec un acaricide. Puis-je vous envoyer les tiques qui tombent mortes après l'avoir piqué ?
Nous récoltons seulement les tiques qui ont piqué, nous ne collectons pas les tiques récoltées libres (qui n’ont pas piqué) sur soi/sur un animal ou dans l’environnement.
 
Si vous êtes sûr que la tique que vous avez découverte sur votre animal l’a bien piqué préalablement, alors vous pouvez signaler la piqûre et nous envoyer la tique. Mais il vous faudra savoir quand l’animal a été piqué et où.
 
Le fait que votre animal soit traité n’est pas un problème, cela pourrait même être intéressant pour nos études ! En revanche, nous vous demandons de spécifier le traitement qu’a reçu votre animal dans l’espace libre dédié aux notes au moment du signalement. Cela car ainsi nous pourrons le prendre en compte lors de nos analyses.
On ne peut pas signaler les tiques qui n'ont pas piqué, c'est vraiment dommage !

Pour le moment, nous études se concentrent sur les tiques qui ont piqué l’humain et l’animal, et c’est la première fois en France qu’une équipe de recherche conduit des études de ce type avec la participation des citoyens.

En revanche, nous savons que signaler les tiques récoltées libres dans l’environnement est tout aussi intéressant pour les chercheurs. A ce propos, nous travaillons au développement d’une nouvelle option à l’application Signalement Tique qui vous permettra de nous dire si vous avez été piqué ou pas lors de vos activités en extérieur. Cette information nous permettra de constituer une cartographie du risque scientifiquement plus robuste. La sortie de cette option est prévue entre l’été et l’automne 2020.

Oups ! J'ai écrasé la tique qui a piqué. Puis-je quand même vous l'envoyer ?

NON. Nos analyses prévoient une étape d’identification des tiques que nous recevons. Si la tique est écrasée, nous ne pourrons pas l’identifier. En revanche, vous pouvez tout de même signaler la piqûre de la tique et faire avancer ainsi le développement de la cartographie des piqûres.

CiTIQUE / Participation au programme

Qu'est-ce que CiTIQUE ?

CiTIQUE = Des Citoyens et des TIQUES

CiTIQUE est un programme de recherche participative qui vise à mieux comprendre l’écologie des tiques et des agents pathogènes qu’elles peuvent transmettre à travers leur piqûre pour améliorer la prévention. La portée du programme est nationale, voire internationale.

Comment ça marche, CiTIQUE ?

Le programme CiTIQUE développe plusieurs actions en parallèle. L’action la plus connue du grand public est la collecte de signalements de piqûres et la collection participative au sein de la tiquothèque des tiques qui ont piqué.  Pour cela :

  • Un humain ou un animal est piqué par une tique.
  • À travers CiTIQUE, les citoyens peuvent signaler leurs piqûres via une application smartphone, un site internet, un formulaire papier (https://www.citique.fr/signalement-tique/).
  • Après le signalement, les citoyens envoient la tique qui a piqué au Programme CiTIQUE, Laboratoire Tous Chercheurs, Centre INRAE Grand Est-Nancy, rue d’Amance, 54280 Champenoux.
J’habite en outre-mer (DOM-TOM), à l’étranger ou sur une autre planète, puis-je participer à CiTIQUE et puis-je vous envoyer la tique ?

OUI et OUI. CiTIQUE a une portée nationale, internationale et interplanétaire. Nous récoltons les signalements et les tiques piqueuses qui viennent de partout !
Et nous récoltons les signalements des piqûres sur les humains et les animaux !

 

J'ai un chat, un chien, des vaches, un impala et un ornithorynque, prenez-vous leurs tiques ?

Bien entendu !
Les tiques qui posent le plus de problèmes à l’Homme piquent aussi les animaux, domestiques et sauvages. Il est donc très important de collecter ces tiques pour comprendre comment circulent les agents infectieux dans l’environnement.
Qu’elles proviennent d’animaux domestiques ou d’animaux sauvages, n’hésitez pas à signaler les piqûres et à nous envoyer les tiques !

Si vous êtes vétérinaire, soigneur animalier, palefrenier, n’hésitez pas à solliciter des kits de collecte depuis notre formulaire de contact en nous indiquant vos coordonnées.

Je n'ai pas été piqué par une tique, alors je ne peux pas participer à CiTIQUE !

FAUX. Même si vous ou votre animal n’êtes pas piqués par une tique, vous pouvez quand même participer à CiTIQUE !

Comment ?

Tout d’abord, en restant informé à travers notre newsletter et en suivant nos Actualités ! Mais aussi en parlant du programme autour de vous pour le faire connaître au plus grand nombre !
Ici, vous trouvez nombreux documents à relayer parmi vos contacts. Par exemple, vous pouvez coller notre affiche CiTIQUE dans votre pharmacie, à la bibliothèque, à la mairie, sur votre lieu de travail… Tous les documents sont à télécharger ici.

L’application smartphone « Signalement Tique »

La mise à jour de la nouvelle version de "Signalement Tique" : mode d'emploi
  1. Conservez l’adresse mail de votre compte utilisée dans l’ancienne application ;
  2. Supprimez l’ancienne application « Signalement Tique » de votre smartphone ;
  3. Installez la nouvelle application depuis votre smartphone :
    Soit depuis www.citique.fr/ios
    Soit depuis www.citique.fr/android
  4. Après l’installation, lancez « Signalement Tique » sur votre smartphone ;
  5. Cliquez en haut à droite sur la petite icone « Profil » ;
  6. Sur l’écran qui apparait, cliquez sur « Mot de passe oublié » ;
  7. Indiquez votre adresse mail (attention, votre adresse mail est votre identifiant) ;
  8. Envoyez la demande de mot de passe ;
  9. Un code de confirmation est envoyé sur l’adresse mail indiquée ;
  10. Saisissez ce code dans l’application ;
  11. Un nouveau mot de passe est envoyé sur cette adresse mail ;
  12. Maintenant, vous pouvez vous connecter avec votre adresse mail et votre mot de passe ;
  13. Vous pouvez personnaliser votre mot de passe depuis votre compte, une fois connecté.
J'ai un IPhone avec une version antérieure à iOS 13, puis-je installer la nouvelle version de "Signalement Tique" ?

ATTENTION !
Mise à jour iOS avant le 30/06/2020 nécessaire !

La politique d’Apple change au 30/06/2020 ; elle imposera aux nouvelles applications de ne plus fonctionner que sous iOS 13 à partir de cette date. Il est donc particulièrement important que vous fassiez la mise à jour de l’application « Signalement Tique » avant cette date !

Après le 30 juin et si votre appareil n’est pas compatible au minimum avec iOS 13, vous ne pourrez plus installer l’application « Signalement Tique ».

J'ai un smartphone avec une version antérieure à Android 8.0, puis-je installer la nouvelle version de "Signalement Tique" ?

Si vous avez un smartphone équipé du système Android 7.0 ou en dessous, malheureusement la nouvelle version de « Signalement Tique » ne sera pas compatible avec votre smartphone.
Elle est compatible sur les smartphones équipés de la version d’Android 8.0 et plus.

Après avoir installé la nouvelle version de "Signalement Tique", je ne vois plus mes anciens signalements. Est-ce normal ?

OUI. Ensemble à la nouvelle version de l’application de signalement, nous avons développé une nouvelle base de données. Depuis juillet 2017, nous avons reçu plus de 23 000 signalements. Tous ces signalements sont en train d’être reversés dans la nouvelle base de données, ce qui prend un peu de temps.
Si vous ne voyez pas tout de suite vos anciens signalements après avoir installé la nouvelle version, pas de panique ! Ils ne sont pas perdus, il faudra juste attendre quelques semaines avant de le revoir dans votre « journal des piqûres ». Nous vous remercions de votre compréhension.

Mon smartphone n'est pas compatible avec la nouvelle version de "Signalement Tique". Que faire ?
 
 
Un formulaire web est disponible pour signaler par internet. Ce formulaire est également accessible via le navigateur de votre smartphone en vous rendant sur www.citique.fr/web
Vous pourrez retrouvez vos signalements en créant un compte
D’ici là, les contributeurs qui le souhaitent peuvent également signaler via le formulaire de signalement papier accessible à cette adresse : https://www.citique.fr/papier
Dans l'application, je ne trouve pas la cartographie des signalements des piqûres de tique. Est-ce normal ?

OUI. Nous travaillons en ce moment à la mise en place d’une cartographie des signalements des piqûres de tique disponible sur l’application « Signalement Tique ». Elle sera disponible d’ici l’été 2020.

Signalement de la piqûre de tique 

Qu'est-ce qu'un signalement ? Comment le faire ?

Un signalement est l’action de signaler/déclarer une piqûre de tique sur l’humain et l’animal.

Un signalement est valide pour un individu à un moment donné.
Par exemple, je me balade en forêt le matin, je rentre, j’ai été piqué par deux tiques : mon signalement listera les deux piqûres de tique, et mon échantillon contiendra les deux tiques piqueuses (un seul signalement et un seul échantillon pour deux tiques piqueuses). Si l’après-midi je sors à nouveau et je suis piqué à nouveau, je ferai un autre signalement et un autre échantillon. Il est possible de mettre plusieurs échantillons par enveloppe en indiquant précisément le numéro de signalement respectif.

Il existe trois possibilités pour signaler les piqûres de tique :

  • Via l’application smartphone gratuite « Signalement Tique », disponible sur iOS et Android.
  • Via le formulaire de signalement sur ordinateur, qui sera disponible à nouveau à partir de juin 2020.
  • Via le formulaire de signalement papier disponible en téléchargement ici.

Quand vous signalez la piqûre via l’application smartphone ou via le site internet, un numéro à 6 chiffres vous est donné. Il s’agit du numéro d’identification du signalement.

Aussi, si on signale la piqûre via l’application smartphone « Signalement TIQUE », les personnes piquées peuvent bénéficier de rappels concernant le suivi de leurs piqûres et d’un carnet de piqûre qui peut s’avérer très utile en cas de problèmes de santé.

Je ne trouve pas mon numéro de signalement !

Lors d’un signalement via l’application smartphone ou via le site internet, un numéro de signalement à 6 chiffres est donné. Chaque numéro de signalement est disponible depuis la page historique de l’application ou du formulaire web

Au pire, vous pouvez envoyer la tique piqueuse à CiTIQUE en précisant l’adresse mail avec laquelle vous avez réalisé le signalement

Qu'est-ce qu'il faut faire après le signalement ?

Après avoir signalé la piqûre de tique, les citoyens sont invités à envoyer leur tique piqueuse au Laboratoire Tous Chercheurs, Centre INRAE Grand Est-Nancy, rue d’Amance, 54280 Champenoux.

Une fois arrivées, ces tiques prennent leur place à l’intérieur de la tiquothèque. La tiquothèque est une véritable « bibliothèque à tiques » mise à disposition de tous les chercheurs qui travaillent à partir de tiques.

Puis-je signaler une piqûre sans internet et sans smartphone ?

OUI. Vous pouvez signaler une piqûre de tique sans avoir nécessairement besoin d’un smartphone ou d’un accès internet. A ce propos, nous avons mis en place un formulaire papier de signalement.
Téléchargez ce formulaire papier, remplissez le et envoyez le avec la tique à l’adresse indiquée.

Je n’ai pas signalé la piqûre, je vous envoie quand même la tique !

NON. INRAE fait le lien entre les signalements et les tiques envoyées à la tiquothèque. Sans signalement, votre tique sera inutilisable.

Je n'arrive pas à signaler la piqûre sur l'application smartphone

Nous préparons des tutoriels que nous publierons prochainement pour montrer les étapes de signalement.
En cas de dysfonctionnements, vous avez toujours la possibilité de signaler via le formulaire de signalement papier.

Je n'arrive pas à signaler la piqûre sur le site internet

Pour le moment, le site internet pour signaler les piqûre n’est pas actif. Il sera à nouveau disponible à partir de juin 2020.

J'ai jeté la tique qui m'a piqué, je ne peux donc pas signaler ma piqûre !

FAUX. Dès qu’il y a une piqûre de tique sur l’humain ou l’animal, cette piqûre peut être signalée via une de trois méthodes listées ici.

Pour nos recherches, il est mieux d’envoyer aussi la tique piqueuse liée au signalement, mais il n’est pas strictement nécessaire de le faire.
Le fait de signaler la piqûre contribuera à constituer une cartographie des piqûres de tique à niveau national et au delà. Donc, si vous avez jeté la tique piqueuse, ce n’est pas trop grave, il est tout de même possible (et même souhaitable 🙂 ) de signaler la piqûre.

Conditionnement et envoi

Combien de temps puis-je garder la tique avant de vous l’envoyer ?

Deux mois au plus. Si vous avez oublié de nous envoyer la tique piqueuse après la piqûre ou vous n’avez pas eu le temps tout de suite, ce n’est pas grave.
On peut conserver les tiques dans un morceau de papier absorbant assez longtemps, mais c’est quand même mieux de ne pas tarder à les envoyer. Ce n’est pas nécessaire de les congeler en attendant. Les scientifiques ont confirmé que même si les tiques sont desséchées, leur ADN se conserve longtemps.
En revanche, il faut éviter de les exposer à l’humidité, à des très hautes températures ou à des changements thermiques soudains.

Puis-je mutualiser les envois des tiques ?

Nous sommes conscients que le timbre a un coût, et qu’envoyer des tiques toutes les semaines peut devenir vite assez cher.
Donc OUI, bien sûr, il est possible de mutualiser les envois des tiques !

Ce qui est important, c’est de différencier bien les tiques de chaque signalement dans l’enveloppe d’envoi.
Car si les tiques des signalements sont mélangées, nous ne pourrons plus les utiliser pour nos études, parce que nous lions les tiques piqueuses aux informations écologiques récoltées avec le signalement de la piqûre.

Par exemple, vous faites un signalement le 29 mai qui compte 3 tiques de votre chat. Vous renfermez bien les trois tiques ensemble (c’est le même signalement) dans un morceau de papier absorbant en écrivant le numéro de signalement correspondant, et ainsi de suite les jours d’après.
Lors de l’envoi groupé, vous pourrez mettre tous les morceaux de papier absorbant avec leur numéro de signalement dans une seule enveloppe, et l’envoyer.
Pour les conserver, vous pouvez laisser les tiques dans un endroit sec et frais (pas dans la salle de bain par exemple, qui est très humide).

A quelle adresse dois-je envoyer ma tique ?

Quelque soit votre lieu de résidence, les tiques sont à envoyer à :

CiTIQUE – Laboratoire Tous Chercheurs
Centre INRAE Grand Est – Nancy
Rue d’Amance – 54280 Champenoux
FRANCE

Comment puis-je conditionner la tique ?

En la renfermant dans un morceau de papier absorbant de façon à la protéger et en collant le morceau avec du ruban adhésif de façon à ce qu’elle ne puisse pas s’échapper. Le formulaire papier est téléchargeable ici.
Emprisonnée dans l’essuie tout, la tique ne peut pas s’enfuir ni creuser pour sortir du papier. Elle va se dessécher toute seule et mourir.

Il ne faut pas écraser la tique et c’est mieux de l’enfermer dans un morceau de papier absorbant plutôt que de la scotcher directement sur une feuille car dans ce cas elle risque d’être inutilisable pour l’identification et les analyses de laboratoire.

Dois-je affranchir ma lettre pour vous envoyer une tique ?

OUI, il est nécessaire d’affranchir votre lettre pour nous faire parvenir votre tique. Actuellement, nous ne disposons pas des moyens nécessaires pour prendre en charge les frais de retour des tiques envoyées par la poste.

En région Grand-Est : vous pouvez également déposer votre tique dans une boite aux lettres bénévoles du programme. Retrouvez tous les points de dépôt sur cette carte de France.

J'ai été piqué par une tique à l'étranger, puis-je vous l'envoyer ?

OUI. Si vous étiez en vacance à l’étranger ou sur une autre planète ou vous n’habitez pas en France et vous avez été piqué, le signalement de votre piqûre et l’envoi de la tique qui vous a piqué nous intéressent !

Ok des tiques, mais puis-je vous envoyer des aoutats ? Ou des punaises ? Ou des puces ? Ou des…

NON. Dans le cadre de CiTIQUE, seules les tiques sont étudiées. Les autres acariens ou autres insectes envoyés par les citoyens ne seront pas étudiés.

Puis-je vous envoyer les tiques récoltées libres dans l’environnement ou sur mes vêtements (donc qui n’ont pas piqué) ?

NON. Pour le moment CiTIQUE accepte juste l’envoi des tiques piqueuses. En revanche, il est possible que nous récolterons les tiques libres dans une autre phase du programme, plus tard. Donc, les personnes intéressées peuvent nous écrire pour nous donner leur adresse mail afin d’être recontactées quand, et si, CiTIQUE commencera à les recueillir.

Après l’envoi

Est-ce que vous m'enverrez l'accusé de réception de la tique envoyée ?

En début 2020 nous avons développé une nouvelle base de données « Tiquothèque » qui nous permet d’être plus réactifs face à l’envoi des accusés de réception des tiques que les citoyens envoient au Laboratoire Tous Chercheurs de Nancy.
Ce système de confirmation « semi-automatique » sera officiellement mis en route à partir de l’été 2020. Pour les envois des signalements papier en revanche, l’envoi de l’accusé de réception sera toujours manuel, donc ça demandera un peu plus de temps.

L’archivage des tiques qui arrivent au Laboratoire Tous Chercheurs demande beaucoup de temps et un traitement soigneux de la part de notre tiquothècaire. Selon les saisons, nous pouvons recevoir même plus de 50 colis par jour, ce qui comporte une quantité importante de travail.
Une fois les tiques arrivées, elles sont transférées dans nos congélateurs et ensuite enregistrées dans la base de données « Tiquothèque », signalement par signalement. Ce processus prend du temps, de là la raison pour laquelle nous cumulons systématiquement du retard dans l’envoi des accusés de réception.

Je vous ai envoyé ma tique, je n'ai jamais reçu l'accusé de réception. Vous êtes quand même pas très gentils...

Nous comprenons votre frustration et nous en sommes désolés. Depuis le début du programme, nous avons été victimes de notre succès et notre tiquotécaire a été très rapidement submergée par les envois de tiques. Depuis l’année 2019 nous avons mis en place l’envoi de l’accusé de réception manuel via mail (depuis l’adresse nepasrepondre@citique.fr), mais à cause de l’importante quantité de travail générée par CiTIQUE et du fait que nous sommes une toute petite équipe, surement nous n’avons pas été toujours très réactifs et nous n’avons pas toujours envoyé l’accusé de réception des tiques reçues. Nous vous prions de nous excuser et nous vous remercions encore une fois pour vos contributions, qui font vivre ce programme.

A partir de l’été 2020, avec la mise en place du nouveau système de gestion des tiques reçues, nous serons plus réactifs et si vous avez signalé la piqûre de tique depuis l’application « Signalement Tique », l’accusé de réception des tiques devient « semi-automatique ». Pour les envois des signalements papier en revanche, cet envoi sera toujours manuel, donc ça demandera un peu plus de temps.

Est-ce que vous m'enverrez les résultats des analyses de la tique pour me dire si elle était porteuse d'agents infectieux ?

Nous n’envoyons pas de résultats individuels, d’abord parce que nous n’en avons pas le droit.

L’équipe CiTIQUE n’est pas constituée par de médecins. Les laboratoires de recherche qui effectuent les analyses des tiques ne sont pas des laboratoires de diagnostic médical et ne sont pas autorisés à communiquer ces informations. D’ailleurs, la présence d’un agent infectieux dans une tique qui a piqué est un très mauvais prédicateur du risque de tomber malade. Nous avons rédigé un article très documenté pour expliquer cette position, disponible gratuitement sur The Conversation : https://theconversation.com/maladie-de-lyme-le-kit-pour-tester-sa-tique-une-fausse-bonne-idee-97832.

Il est bien plus important de surveiller la survenue d’un érythème migrant à l’endroit de la piqure et de surveiller son état général de santé (l’apparition des symptômes grippaux comme fièvre, maux de tête, douleurs articulaires ou inexpliquées, grande fatigue, paralysie faciale…) au cours du mois qui suit la piqure.

Pour vous aider à réaliser ce suivi, l’application « Signalement Tique » (iOS / Android) dispose de rappels automatiques qui vous recommandent d’aller consulter votre médecin en cas d’éventuels symptômes après une piqûre.​

Ok, vous n'envoyez pas les résultats individuels des analyses des tiques. Mais alors qu'est-ce que vous faites avec ces tiques ?

Le but principal est de faire avancer la recherche scientifique.

  • INRAE met à disposition gratuitement les tiques piqueuses présentes dans la tiquothèque pour toutes les équipes de chercheurs intéressés par les tiques et les agents pathogènes qu’elles transmettent.
  • Aussi, certaines tiques sont identifiées et analysées dans le cadre de CiTIQUE. L’identification sert à comprendre quelles espèces piquent plus l’humain ou l’animal ou si certaines espèces sont présentes dans toute la France. L’analyse porte sur l’ADN et la présence d’agents pathogènes dans la tique. L’analyse mise en place par INRAE est capable de détecter 45 pathogènes différents (ADN de bactéries et de parasites) qui peuvent être présents dans les tiques ainsi que 2 ADN marqueurs d’espèce de tique (qui permet à coup sûr de savoir quelle est l’espèce de la tique analysée).
  • Les virus présents dans les tiques ne sont pas analysés par CiTIQUE car leur dépistage demande un traitement préalable impossible à s’effectuer dans le cadre d’une collecte participative des tiques.

Dans le cadre de CiTIQUE, le Laboratoire de recherche participative Tous Chercheurs de Nancy dédie des stages scolaires et grand public à la découverte de l’écologie de tiques. Notamment, les tiques de la tiquothèque y sont analysées. Pendant ces stages, les citoyens participent activement à la recherche et deviennent des pourvoyeurs de résultats scientifiques, tout en étant encadrés par un chercheur. Pour en savoir plus et participer (tout le monde peut le faire !), visitez https://www.citique.fr/stage-citique/

En cas de soucis …

L’application ne fonctionne pas sur mon smartphone ! Et je n’arrive pas à signaler la piqûre via le site internet !

Malgré tous les efforts de notre équipe, il peut arriver parfois que l’application smartphone ou le site internet ne fonctionnent pas. Quand l’application « Signalement Tique » ne fonctionne pas, une des solutions est de désinstaller l’application, de la télécharger et de l’installer à nouveau. Nous mettons à jour l’application régulièrement, et les mises à jour règlent un nombre important de bugs.

Si cela ne suffit pas et cela ne veut vraiment pas marcher, vous pouvez effectuer le signalement via le formulaire papier téléchargeable ici.