Les maladies transmises
par les tiques

La borréliose de Lyme ou maladie de Lyme

Cette infection est due à des bactéries appartenant au complexe d’espèces Borrelia burgdorferi. Ce groupe de bactéries a été découvert dans le village de Lyme (Massachusetts) en 1984 par Willy Burgdorfer. Depuis cette date, 21 espèces ont été décrites, dont neuf sont impliquées dans la maladie de Lyme chez l’Homme. Malgré leur découverte récente, ces bactéries sont très anciennes. L’ADN de Borrelia burgdorferi a été retrouvée dans la momie Ötzi âgée de 5.300 ans.

Seules les tiques Ixodes peuvent transmettre Borrelia burgdorferi à l’Homme au moment d’une piqûre. La borréliose de Lyme n’est pas contagieuse. Elle ne se transmet pas par contact avec un animal porteur de tiques (oiseaux, chiens, chats, etc.) ni d’une personne à une autre. Toutes les tiques ne sont pas infectées. En Europe de l’Ouest, la probabilité de tomber malade de la maladie de Lyme après une piqûre de tique est faible, elle s’établirait autour de 2%. Cliquez ICI pour en savoir plus sur ces études.

Dans les 3 à 30 jours après la piqûre, la borréliose de Lyme peut apparaître d’abord sous la forme d’une plaque rouge qui s’étend en cercle de plus de 5 cm de diamètre (érythème migrant) à partir de la zone de piqûre (photo à gauche), puis disparaît en quelques semaines à quelques mois. La simple observation d’un érythème migrant justifie un traitement antibiotique par le médecin traitant sans autre investigation complémentaire (pas de sérologie nécessaire). Il faut différencier d’un érythème migrant, une réaction à la salive de tique qui peut apparaître quelques heures après la piqûre et persister plusieurs jours (photo à droite).

Avec ou sans érythème migrant, il faut consulter un médecin en cas de fièvre, de paralysie faciale, de douleur avec sensation de fourmillements dans un membre ou de gonflement d’une articulation, quelques semaines ou quelques mois après la piqûre. Un traitement antibiotique pourra alors être prescrit.

 

La méningo-encéphalite virale (encéphalite à tique)

Moins connue, cette infection virale peut entraîner des symptômes grippaux et, dans une minorité de cas, engendrer des atteintes neurologiques ou cérébrales. Heureusement, un vaccin existe. La vaccination est recommandée pour les personnes qui vivent ou se rendent dans les zones à risque détaillées ICI.

 

Les autres maladies transmises par les tiques

En Europe, plusieurs d’autres agents infectieux (bactéries, parasites, virus) sont également transmis par les tiques. Ces agents infectieux semblent plus rares mais on les connait mal, et leur impact réel sur la santé humaine est encore inconnu.

Les tiques envoyées au laboratoire Tous Chercheurs nous permettront de faire des analyses pour mieux connaitre leur abondance et leur répartition géographique. Vous pouvez ainsi participer à l’amélioration de ces connaissances. 

 

Le délai de transmission

Après une piqure de tique, la transmission des agents pathogènes prend quelque temps, d’où l’importance d’enlever immédiatement les tiques piqueuses dès qu’on les détecte. Notez cependant que la transmission ne signifie pas que l’on va être systématiquement infecté, car le système immunitaire ou la résistance naturelle de certaines personnes permettent de combattre efficacement l’infection. Par exemple, on estime que seules 5 à 10% des personnes piquées par une tique portant la bactérie du genre Borrelia déclarerons une maladie de Lyme. Pour en savoir plus, cliquez ICI

Pour le virus TBE (qui cause l’encéphalite à tique) la transmission est immédiate, heureusement il existe un vaccin très efficace et vivement recommandé pour les personnes qui vivent ou se rendent dans les zones à risque détaillées ICI.  

Des fiches sur les principaux agents infectieux transmis par les tiques en France

Nous avons fait des fiches pour ces agents infectieux avec des informations sur leur biologie, leur répartition géographique, les tiques qui les transmettent, etc… Cliquez ICI pour aller à la section dédiée.

 

Les co-infections

Une tique peut porter plusieurs type d’agents infectieux et les transmettre simultanément ou de façon différée. Aux États-Unis, de nombreux patients atteints de la maladie de Lyme présentent une infection concomitante par le parasite Babesia microti ou par la bactérie Anaplasma phagocytophilum. En Europe les cas de co-infection sont moins documentés. Néanmoins, ils pourraient en partie être responsables de la variabilité de la sévérité et des manifestations cliniques associées à la maladie de Lyme. 

Pour en savoir plus

Voici une liste de site web institutionnels en France et à l’étranger pour en savoir plus sur les maladies transmises par les tiques.